Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Dossiers > Prijedor 1992, un génocide oublié

Prijedor 1992, un génocide oublié

Omarska, Keraterm, Trnopolje... Ces anciens camps de détention, que certains qualifient de concentration, des milliers de Bosniaques et de Croates étaient torturés, affamés, tués. La population non serbe de Prijedor était expulsée, leurs biens confisqués. Un génocide. Pourtant, 20 ans après, rien n’indique que ces lieux en apparence paisibles sont témoins silencieux d’atrocités. Dans cette région, aujourd'hui située dans la Republika Srpska, la lutte pour la mémoire est longue et difficile.
Actualisé le 27/03/2017 Connexion S'abonner Boutique en ligne BIH
Suivez-nous Flux RSS Abonnement newsletter Suivez nos tweets Suivez-nous sur Facebook

Agenda

Idées

L’engagement de la société civile en Bosnie-Herzégovine

Ivar Petterson Selon l’interprétation officielle imposée par les puissances occidentales et l’ONU, la guerre qui a eu lieu en Bosnie-Herzégovine entre 1992 et 1995 serait une « guerre civile interethnique ». Or cette version a été diffusée (...)