Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Tourisme > Où aller ? > Châteaux et Stèles > Bobovac, la citadelle royale

Bobovac, la citadelle royale

par BH Info  |  1 Partagez sur FacebookTwittez cette information

Perdue dans les montagnes, la citadelle Bobovac, près de Vares, fut l’une des plus impressionnantes du pays. Longtemps oubliées des circuits touristiques, les restes de cette citadelle, fondée sur l’ordre du roi Stjepan Kotromanic au 14e siècle, gardent le souvenir d'un lieu qui a joué le rôle crucial pour la Bosnie entre 1350 et 1463.

Trois souverains bosniens sont nés à Bobovac : Stjepan Ostoja, Tvrtko II Kotromanic et Stjepan Tomas. Toutefois, c’est la dernière reine de Bosnie, la célèbre reine Katarina Kosaca Kotromanic qui la rendit célèbre, faisant de Bobovac sa résidence, au moment crucial de l’histoire de la Bosnie, juste quelques années avant l’invasion ottomane.

Epouse du roi Stjepan Tomas et mère du roi Stjepan Tomasevic, la reine Katarina est née à Mostar le 20 janvier 1448, fille de Jelena et Stejpan Kosaca. Seigneur de la terre de Hum sous l’Empire romain germanique du roi Frédéric III, ce dernier, séduit par la langue germanique, prit le titre de ’Herzog’ (commandant) de Hum. Ce titre sera plus tard à l’origine du nom de son territoire : l’Herzégovine.

Pour conserver la stabilité du pays et pour résister aux attaques des Ottomans, Stjepan se rapproche des rois Kotromanic en Bosnie. Une amitié qui aboutit au mariage de sa fille Katarina avec celui qui sera le dernier roi de Bosnie, Stjepan Tomas Kotromanic.

Régnant sur toute la Bosnie-Herzégovine, le couple royale lutte ensemble pour défendre le pays et la foi chrétienne que Katarina, à l’origine adepte de la croyance bogomile, adopta peu avant son mariage.

L’invasion des Ottomans commença par l’est. Malgré la résistance, la capitale du royaume, Kraljeva Sutjeska tombe. Fuyant l’expansion ottomane en Bosnie, le roi Stjepan finit par se rendre aux Ottomans. Il fut amené à Jajce et exécuté tandis que les enfants du couple, Simun et Katarina furent capturés par les Ottomans. La reine réussit à s’enfuir de sa résidence à Bobovac et se réfugia à Kupres pour réorganiser la défense du pays.

Très croyante, Katarina construit un certain nombre d’églises catholique afin que Dieu lui vienne en aide contre les infidèles. Lorsque Kupres fut pris, elle se réfugia à Ston, puis à Dubrovnik où elle enterra l’épée de son mari, sous condition qu’elle soit rendue à son fils après sa libération pour qu’il puisse se battre contre les Ottomans. Dubrovnik, bien que menacé, réussit à conserver son indépendance grâce à des appuis diplomatiques et une forte somme d’argent mais la reine Katarina quitta la cité et trouva refuge finalement à Rome d’où elle tenta jusqu’à la fin de ses jours et sans succès de libérer la Bosnie et ses enfants.

Ces derniers, éduqués selon la doctrine du Coran, moururent à Istanbul sans jamais revoir leur mère.

Katarina mourra le 25 octobre 1478. Elle est enterrée dans l’église franciscaine de Santa Maria sur la colline Ara Coelli à Rome. Dans son testament, elle légua la Bosnie à son fils à condition qu’il revienne dans la foi catholique. Le cas échéant, la Bosnie devait être léguée au Vatican.

Chaque année en octobre, la mémoire de la reine Katarina est célébrée à Kraljeva Sutjeska, un monastère franciscain situé à quelques kilomètres seulement de la citadelle royale de Bobovac. Kraljeva Sutjeska abrite aujourd’hui l’église Saint Jean-Baptiste, les ruines du palais royal et de la chapelle dédiée à St Grégoire, ainsi que les restes du roi Stjepan Tomas et une statue de la reine Katarina.

Vos réactions

  • Encore un bel exemple du rôle négatif des religions (toutes)

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.