Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Dossiers > Élections générales 2018 > Élections générales 2018 en Bosnie : Les nationalistes croates refusent (...)

Élections générales 2018 en Bosnie : Les nationalistes croates refusent d’admettre la victoire de Zeljko Komsic

jeudi 4 octobre 2018 par BH Info  |  1 Partagez sur FacebookTwittez cette information

Malgré ses excellents résultats, pour Milorad Dodik, le goût de la victoire n’est pas parfait en raison de la défaite de son « meilleur ennemi », le nationaliste croate Dragan Covic (HDZ) qui, comme lui, prône la séparation totale des communautés du pays et l’architecture ethnique des institutions. La victoire du candidat de gauche Zeljko Komsic (DF) s’érige comme un rempart infranchissable pour la réalisation de leur plan.

JPEG - 67 ko
Dragan Čović ©AA

Dragan Covic quitte la Présidence tournante de la Bosnie-Herzégovine avec le constat d’échec de son projet phare de la création d’une troisième entité en divisant la Fédération et sans toucher au territoire de la Republika Srpska d’où les Croates ont été sauvagement chassés pendant la guerre, pour ne plus jamais y revenir.

La victoire de Zeljko Komsic redonne de l’espoir aux partisans de l’unité du pays. Enfant de Sarajevo et vétéran de sa défense durant le siège, Zeljko Komisic est un ardent défenseur d’une Bosnie multi-ethnique et le porte-voix des partisans d’une Bosnie-Herzégovine des citoyens.

Toutefois, Zeljko Komsic est aussi très populaire parmi les Bosniaques qui ont massivement voté pour lui, non pas pour minorer les Croates comme l’affirment les nationalistes, mais pour exprimer le refus d’une politique ségrégationniste prônée par Dragan Covic qui à plusieurs fois n’a pas hésité d’affirmer qu’il préférait la Croatie à la Bosnie, dont il veut pourtant devenir président.

Komsic, un Croate illégitime ?

Les Bosniaques « ne peuvent légitimement pas choisir les représentants croates. C’est un recul », a dénoncé Dragan Covic. Pour justifier et expliquer son échec, le candidat du HDZ, très populaire en Herzégovine, a tout misé sur la contestation de la légitimité de Zeljko Komsic comme représentant du peuple croate.



Ce que Dragan Covic ne dit pas tout de fois, c’est que lui aussi compte un grand nombre de voix serbes de la Fédération, en particulier de Bosansko Grahovo et Drvar, qui suivant les consignes de Milorad Dodik, ont voté pour le candidat du HDZ.

Par ailleurs, bien que minoritaire, le vote des Croates de Bosnie centrale a également contribué à la victoire de Zeljko Komsic.

Échec du HDZ et de son projet de 3e entité

Selon le projet du HDZ, les Bosno-Croates, totalement disparus du territoire de l’actuelle Republika Srpska, devraient former « le troisième entité » pour ne plus avoir à cohabiter en fédération avec les Bosniaques où ils s’estiment dominés. Dans le pays, les Croates ne représentent que 15% contre 31% des Serbes et environ 50% des Bosniaques.

Soutenu par le président de la Republika Srpska Milorad Dodik, le projet défendu par le leader croate Dragan Covic est en revanche fermement rejeté par les Bosniaques qui y voient une nouvelle tentative de créer l’Herceg-Bosna, une république autoproclamé par les Croates de Bosnie durant la guerre 1993-95 et dont les fondateurs et dirigeants ont récemment été condamnés par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à des lourdes peines de prison. (Lire aussi : Herceg-Bosna : Échec d’un projet criminel).

Après son défaite, le HDZ a annoncé une paralysie institutionnelle du pays.

Vos réactions

  • Les nationalistes croates devraient devenir plus réalistes. Dans un petit pays comme la Bosnie-Herzégovine, on voit bien que les divisions conduisent à un appauvrissement général de la population, à l’exception bien sûr d’un certain nombre de politiciens qui s’enrichissent sur le dos de leurs compatriotes, et certains du HDZ sont des champions.
    Il faut au contraire revivre et retravailler ensemble et mettre fin à la ségrégation envers les citoyens et travailleurs des autres communautés. A Mostar, les travailleurs bosniaques et serbes sont toujours écartés des emplois dans les deux usines d’aluminium. A quand la fin de ce scandale ?

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.