Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > A la une > Les centrales hydroélectriques menacent les rivières de Bosnie

Les centrales hydroélectriques menacent les rivières de Bosnie

samedi 23 juin 2018 par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Au total 120 000 personnes dans le monde entier ont signé la pétition pour mettre un terme à des investissements dans l’énergie hydroélectrique en Bosnie-Herzégovine et dans les Balkans et protéger ainsi de destruction irréversible les dernières rivières sauvages d’Europe.


Cette pétition a été notamment présentée par les représentants de la campagne « Cœur bleu de l’Europe » à la direction de la Banque européenne de Recherche et Développement (BERD) mais aussi à la Banque Mondiale et la Banque européenne d’Investissement (BEI).

Cette campagne mondiale, initiée en 2012 par les ONG Euronatur et Riverwatch, s’adresse directement aux banques et aux multinationales qui financent la construction de barrages hydroélectriques dans le “cœur bleu” de l’Europe.

Par le biais des banques commerciales d’Autriche et d’Italie, ces institutions financières internationales ont financé la construction de quelque 158 centrales hydroélectriques dans les Balkans : les pays de l’ex-Yougoslavie, l’Albanie, la Bulgarie et la Grèce, et ont investi environ 724 millions d’euros dans 82 centrales hydroélectriques dans les Balkans, dont 37 se trouvent dans des zones protégées, affirment les activistes écologiques.

Les rivières des Balkans sont désormais sérieusement menacés par ces constructions, de plus en plus nombreuses : en Bosnie-Herzégovine, qui compte environ 250 cours d’eau, environ 300 nouvelles centrales hydroélectriques sont prévues dont 180 sont en cours de construction et environ 800 en Serbie, principalement sur des rivières de montagne. Environ 3 000 nouvelles centrales hydroélectriques sont prévues sur le territoire de l’ensemble des Balkans, une région qui
compte 20 000 kilomètres de rivières, torrents, cascades, des cours d’eau restés complètement sauvages.

L’énergie hydroélectrique est renouvelable mais pas écologique

En Bosnie, 91% des barrages hydroélectriques sont de petites installations, toutefois elles ne sont pas moins inoffensives que les grands barrages et ne génèrent que 13% de la production hydraulique totale. L’ensemble des installations hydroélectriques représentant toutefois 56% de la production d’électricité nationale, notre 12% en France.

Selon Ulrich Eichelmann, coordinateur de la campagne « Cœur bleu de l’Europe », les barrages sont néfastes pour les rivières, contribuent à la destruction des zones protégées, à la perte de la biodiversité et au mécontentement citoyen.

C’est notamment le cas à Kruscica, un village en Bosnie-Herzégovine à 90 km de Sarajevo, où 55 femmes du village se relayaient pendant un an pour occuper un pont nuit et jour et empêcher les investisseurs privés d’accéder à la rivière en démarrant les travaux de construction. Elles ont réussi à faire reculer ce projet de barrage.


La pétition de la campagne « Cœur bleu de l’Europe » (à partager sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #TheDamTruth) vise un million de signatures afin d’être présentée à l’Union Européenne.

À partir d’août 2018, le film « Blue Heart » sera disponible sur Itunes. On peut également demander à organiser sa diffusion sur le site de Patagonia ou assister à une de ses projections européennes à venir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.