Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > A la une > Révisionisme de Bleiburg : Sarajevo dit NON

Révisionisme de Bleiburg : Sarajevo dit NON

samedi 16 mai 2020 par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

La célébration par l’Eglise catholique d’une messe pour les fugitifs oustachis tués à Bleiburg (Autriche) à la fin de la guerre 1941-1945 par les partisans yougoslaves a suscité une vive opposition des habitants de Sarajevo. Des milliers de personnes se sont rassemblé pour manifester dans le quartier de Marijin Dvor, proche du centre historique, où en 1945, des dizaines de Sarajéviens ont été pendus par le régime oustachi de la Croatie pro-nazi.

Par « mesures de sécurité », le gouvernement du Canton de Sarajevo a fermé d’accès le centre ville où se situe la grande Cathédrale de Sarajevo où l’archevêque de Sarajevo, le cardinal Vinko Puljic célébrera la messe.

Les manifestants, brandissant les drapeaux de la Yougoslavie et chantant les chants révolutionnaires des partisants et l’hymne yougoslave, sont contournés par la police dans un rayon proche du Parlement de la Bosnie-Herzégovine et leur progression vers la cathédrale est empêchée par la police.

L’église catholique de Bosnie a déjà célébré « les victimes innocentes de Bleiburg » à Sarajevo, à plusieurs reprises, mais en toute discrétion. Cette fois-ci, la messe a été annoncée en grande pompe, organisée sous le patronage des institutions d’État de la Croatie. Des dizaines d’intellectuels, de personnalités politiques et culturelles et d’organisations juives et anti-fascistes ainsi que l’église orthodoxe serbe ont exprimé leur opposition à cet évènement, la commémoration étant selon eux un acte politique et révisionniste.

Des centaines de milliers de Roms, de Serbes, de Juifs et de Croates et Bosniaques antifascistes, dont environ 10 000 à Sarajevo, ont été exterminés par l’Etat indépendant croate (NDH), allié des nazis pendant la Seconde guerre mondiale. Cet « Etat » éphémère englobait également toute la Bosnie, ainsi qu’une partie de la Serbie.

Les évêques catholiques ont dénoncé dans une déclaration commune des « manipulations » et « des attaques infondées ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.