Toute l'actualité sur la Bosnie-Herzégovine

Accueil > Culture > Livres > Salon du Livre des Balkans 2017 : Sarajevo à l’honneur

Salon du Livre des Balkans 2017 : Sarajevo à l’honneur

mardi 23 mai 2017 par BH Info   Partagez sur FacebookTwittez cette information

Sarajevo a été à l’honneur du Salon du Livre des Balkans à Paris les 19 et 20 mai derniers avec plusieurs événements qui lui étaient dédiés.

L’exposition de photos de Sarajevo d’Alban Lécuyer aborde le rôle de l’architecture dans le siège de la capitale bosnienne et dans sa reconstruction. En extrapolant les codes et les stéréotypes des différentes formes de mise en scène de la ville contemporaine (mises en scène politiques, commerciales, médiatiques), cette série de photographies donne à voir la part de l’histoire dans l’idéal dessiné par les urbanistes.

Coup de coeur à Maya Ombasic pour Mostarghia (éd. Flammarion). Entretien avec Pierre Glachant. Maya a 12 ans quand la guerre éclate. Elle est arrachée à son enfance, à sa ville Mostar, à sa terre où Serbes, Bosniaques et Croates, chrétiens et musulmans, ont vécu un temps en harmonie. Une seule solution pour survivre : la fuite. Maya et sa famille s’embarquent alors avec d’autres réfugiés dans un périple qui les mènera de la Suisse au Canada. Mais comment se construit-on une identité dans l’exil ? En revenant sur les épisodes marquants de sa vie, Maya Ombasic se transforme sous nos yeux en une jeune femme résiliante mue par une incroyable force de vie. Avec Mostarghia, elle rend aussi hommage à ce père chéri, artiste peintre écorché à l’âme slave, mort de nostalgie loin de son pays.


Portrait d’une ville : Sarajevo avant et après la guerre. Cette ville à la fois aimée et haïe, porteuse de nombreux mythes dont celui de « Jérusalem des Balkans » a été le lieu de tragédies de la Première guerre mondiale à la dernière des guerres du vingtième siècle en Europe. Plus de 20 ans après les mille jours du siège des années 1992 à 1995, elle retrouve aujourd’hui une certaine normalité. Les écrivains Jasna Samic et Igor Sticks et le photographe Alban Lécuyer nous font découvrir ou redécouvrir leur ville lors d’une table ronde cordonnée par Bernard Lory enseignant à l’Inalco.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.